Accueil  > Actu polaire  > 66°Nord accompagne 16 collégiens au Svalbard

66°Nord accompagne 16 collégiens au Svalbard

C’est au Svalbard, sur l’île du Spitzberg, que 16 élèves du collège Vitagliano ont fraîchement débarqué au mois de juin dernier, accueillis par notre équipe 66°Nord sur place. Ce voyage pédagogique nommé “Les sentinelles de l’Arctique”, était le point d’orgue d’une année scolaire orientée sur la sensibilisation aux changements environnementaux liés au réchauffement climatique. Retour sur cette aventure hors du commun.

voyage pédagogique en Arctique, apprentis d'auteuil et 66°Nord

16 collégiens du collège Vitagliano, leurs accompagnateurs et nos guides 66. ©Yannick Long

Départ : direction le Svalbard !

Le 11 juin, 16 collégiens ont quitté Marseille avec leurs quatre accompagnateurs, direction le Svalbard ! Cet archipel du bout du monde, situé entre le Cap Nord et le Pôle Nord, pourrait lui aussi être appelé “sentinelle du réchauffement climatique“. Recouvert à 60% de glace, ce territoire voit son environnement changer depuis plusieurs années : recul des glaciers, phénomène d’érosion, fonte de la banquise… Un lieu symbolique du changement environnemental que subit la planète et qui a mené ces 16 jeunes à venir fouler son territoire.

Présents sur place grâce à notre base locale, nous avons pu organiser la venue du groupe en amont : préparation du camp près de la ville et gestion de la logistique du voyage. 20 personnes, ça fait du monde à équiper !

Une fois prêts, nous avons accueilli tout le petit monde à Longyearbyen, capitale de l’archipel.

Notre équipe est prête pour accueillir les Sentinelles de l'Arctique !

A l’aéroport de Longyearbyen, notre équipe est prête pour accueillir les Sentinelles de l’Arctique !

Découverte des glaciers et observation… d’ours polaires !

Les premiers jours ont commencé sportivement avec des randonnées sur les hauteurs de la Longyearbyen, pour faire découvrir aux élèves, leurs premiers glaciers. Un moment fort, ponctué d’une belle tempête que tout le monde a courageusement bravé.

Randonnées raquettes sur les hauteurs de Longyearbyen ©Sentinelles de l'Arctique

Randonnées raquettes sur les hauteurs de Longyearbyen ©Sentinelles de l’Arctique

4e jour, grand départ ! Tout nos guides étaient sur le pied de guerre pour emmener la classe de collégiens sur le terrain, direction la magnifique baie de Svéa avec son impressionnant glacier. Quatre heures de bateau pour traverser l’Isfjord et toute la belle équipe débarquait sur la plage, loin de toute civilisation et de toutes commodités.

Kayak prêt pour l'aventure svalbardienne ©Yannick Long

Kayak prêt pour l’aventure svalbardienne ©Yannick Long

Partie tôt le matin, une partie des équipes s’était rendue sur place pour monter le camp pensé pour les ours blancs avant que le gros des troupes n’arrive. Voici un aperçu accéléré de sa construction.

Merci à Yannick, guide 66°Nord, spécialiste du Spitzberg, pour cette chouette vidéo timelapse.

Le campement monté et le repas du soir englouti, tout le monde est allé rejoindre sa tente. Masques d’avion enfilés pour mieux trouver le sommeil sous le jour permanent, tout le groupe s’est endormi serein… et pourtant. Au milieu de la nuit, les élèves ont été réveillés par Maud, guide 66°Nord, de garde à ce moment-là. Ni une, ni deux, tout le groupe a été rassemblé par notre équipe et mis en sécurité. Un ours blanc avait été aperçu non loin du camp, vigilance totale pour notre équipe d’encadrement. L’ours curieux s’en est finalement allé tranquillement, et tout le monde est parti se recoucher. Une première nuit mouvementée qui donnait le ton du séjour !

Maud Sevaux, guide 66°Nord durant son tour de garde au Svalbard, Spitzberg ©Yannick Long

Maud Sevaux, guide 66°Nord durant son tour de garde. ©Yannick Long

L’aventure s’est ensuite poursuivie par une randonnée dans la toundra dès le lendemain et… la rencontre avec deux ours polaires ! Un grand moment pour les élèves et un moment de vigilance renouvelé pour nos guides. Une belle rencontre avec cet emblème de l’Arctique qui laissera sans aucun doute, des souvenirs dans toutes les mémoires.

Ours polaire au Svalbard, observé de loin par le groupe ©Maud Sevaux

Ours polaire au Svalbard, observé de loin par le groupe ©Maud Sevaux

La semaine s’est poursuivie dans la bonne humeur, avec des randonnées dans la toundra. Des moments de jeux et de fous rires ont animé ce voyage dans l’Arctique avec de la luge improvisée sur pulka, une “baignade” ou plutôt, un trempage rapide dans l’eau glaciale à 2°C, et la construction d’abris en glace contre les tempêtes. Des petites formations ludiques, pour peut-être, créer de futurs guides du Grand Nord ? Qui sait…

Baignade dans l'océan glacial arctique, température de l'eau 4°c ! ©Sentinelles de l'Arctique

Baignade dans l’océan glacial arctique, température de l’eau 4°c ! ©Sentinelles de l’Arctique

Moment détente de jeux dans la neige ©Sentinelles de l'Arctique

Moment détente de jeux dans la neige ©Sentinelles de l’Arctique

De futurs protecteurs de la nature et de l’Arctique

Une semaine riche en aventures, en paysages arctiques grandioses et en moments de rigolades pour ces 16 sentinelles de l’Arctique qui sont ensuite partis rejoindre Marseille, des images et des souvenirs polaires plein la tête. On espère que nous aurons su leur montrer la beauté de l’Arctique et leur donner l’envie de le protéger. Pour Déborah Pardo, docteure en écologie et encadrante du projet durant toute l’année, le pari est réussi : “j’ai été à la fois bluffée par les connaissances pointues et la métamorphose de certains en protecteurs de la nature… Tandis que d’autres s’investissaient moins au départ. Mais à force de montrer à tous les impacts de la pollution sous diverses formes, à travers notamment les oiseaux marins, je pense que les jeunes de Vitagliano se questionnent désormais sur les conséquences des actes de leur quotidien“.

Merci au collège Vitagliano et à l’association Apprentis D’Auteuil d’avoir initié ce beau projet et de nous avoir fait confiance. Merci également à nos guides 66°Nord, Maud, Manu, Yannick, Robin, Ludo et Quentin, pour leur super travail sur place.