Accueil  > Carnet de voyage  > A l’assaut du Spitzberg à Ski!

A l’assaut du Spitzberg à Ski!

Nicolas, Guide et responsable de la destination chez 66°Nord nous dévoile tout sur un itinéraire parmi ses favoris : Raid sur la Côte Est (16 jours / 12 jours de ski de randonnée arctique)

voyage-Spitzberg-ENSPSK2

voyage-Spitzberg-ENSPSK2-raid

Nicolas c’est d’abord un guide, il parcourt en kayak ou à ski les étendues sans fin du Spitzberg. Parmi ses multiples expéditions il y en a une qui compte parmi ses favoris, nous lui avons demandé pourquoi…

Nicolas

Qu’est ce qui rend un raid au Spitzberg si particulier ?

Pour moi venir faire un raid à ski au Spitzberg c’est vraiment une expérience inoubliable, il est rare aujourd’hui sur cette planète de pouvoir se retrouver vraiment seul face à la nature et le Spitzberg permet cela. Quel bonheur d’avancer dans ce désert blanc, de se sentir si petit face à cette nature. Voir ses montagnes enneigées, la banquise, les immenses glaciers c’est un paysage absolument unique ou l’on perd tous nos repères.

 

Quelle est la condition physique pour ce type de voyage ?

Nos voyages sont vraiment ouvert à tous, plus que le niveau physique je dirais que l’important c’est d’avoir la volonté. Oui il y a des moments difficiles, des moments où on se demande “Qu’est-ce qu’on a bien pu venir faire dans cette galère…” mais quoi qu’il arrive toutes ses expériences resteront des bons souvenirs à jamais gravés dans votre mémoire. Le mieux selon moi avant de se lancer dans cette aventure c’est déjà d’avoir un peu d’expérience en camping hivernal, un petit weekend dans le Jura ou dans le Vercors juste pour pouvoir se confronter au moins une fois à ce genre d’expérience et voir si cela nous plait. Le niveau à ski reste très accessible on utilise le ski comme moyen de déplacement et on reste pratiquement toujours en fond de vallée, du coup il n’est pas utile d’avoir un grosse expérience à ski pour faire ce genre de raid.

 

Allez on finit par une anecdote de voyage sur le raid Côte Est?

“Nous progressions sur la banquise depuis plusieurs heures et nous arrivâmes avec le groupe dans la baie d’Inglefield. Une baie immense et magnifique où se jettent les glaciers du Nordsyssel et d’Inglefield.  Nous remontions tranquillement la baie en direction du front glaciaire. L’ambiance était magique, le bleu de la glace se détachait du blanc de la neige qui recouvrait la banquise, et la lumière si particulière à cette période de l’année sublimait encore plus la scène. En regardant au loin j’aperçus une petite tâche beige qui se détachait du front glaciaire. Rapidement mes jumelles trahirent la présence du seigneur de la banquise et ce dernier se dirigeait droit sur nous. Nous rejoignîmes le bord de la baie pour laisser place à l’animal qui semblait bien indifférent à notre présence. Quel instant magique de voir cet ours avancer tranquillement sur la banquise avec en arrière-plan l’immense glacier d’Inglefield. Ce dernier nous dépassa et continua tranquillement sa route laissant dans nos mémoires un moment magique d’une grande intensité.”

voyage-Spitzberg-ENSPSK2-ours