Accueil  > Conseil d'expert  > Comment choisir et préparer son expédition en Arctique

Comment choisir et préparer son expédition en Arctique

Une expédition en Arctique, ça se prépare ! Aurélie, conseillère spécialiste chez 66°Nord, a parcouru la banquise du Spitzberg au printemps dernier. Elle vous livre ici ses conseils pour bien choisir, bien préparer et bien vivre son expédition en Arctique au printemps.

Aurélie Trincal, responsable commerciale et conseillère spécialiste chez 66°Nord, au Spitzberg, printemps 2018 ©Aurélie Trincal

Aurélie Trincal, responsable commerciale et conseillère spécialiste chez 66°Nord, au Spitzberg, printemps 2018 ©Aurélie Trincal

Mon premier conseil pour vous permettre de bien choisir votre expédition en Arctique est de :

1 – Bien prendre connaissance de la fiche technique du voyage

La fiche technique du voyage est une mine d’informations. Il est important de la lire dans son intégralité. Elle reprend le programme, le niveau du voyage et les conditions extérieures que l’on peut rencontrer. Elle rappelle la notion de participation collective de chacun :

  • montage et démontage du camp ;
  • aide pour les chiens s’il y en a sur votre expédition ;
  • tour de garde au Spitzberg.

Ne vous sous-estimez pas ! Après avoir lu la/les fiches techniques vous devriez pouvoir juger si vous êtes prêt(es) à vouloir vivre l’une ou l’autre de ces expériences. N’hésitez pas à faire appel à nos conseillers experts 66°Nord pour vous aider à bien choisir votre voyage. Nous sommes 5 spécialistes de l’Arctique, passionnées par les terres polaires et à votre écoute pour vous conseiller au mieux sur votre projet de voyage.

Ensuite vient la préparation de votre séjour dans le Grand Nord, et pour que vous partiez sereinement il faut être bien équipé. Cela ne veut pas dire être équipé en quantité mais avoir des choses adaptées et de bonne qualité.

2 – Bien s’équiper pour voyager dans l’Arctique

Quand on parle d’équipement dans le Grand Nord, résonne dans notre tête “Et le Grand froid alors ?”. Pour vous aider, n’hésitez pas à lire notre article “Comment gérer le grand froid“.

Nicolas Bichet au Spitzberg ©Aurélie Trincal

Nicolas Bichet, guide 66°Nord et responsable destination au Spitzberg en mars dernier. ©Aurélie Trincal

Lors d’une expédition en Arctique avec 66°Nord, les équipements suivants sont généralement fournis (à vérifier dans la fiche technique du voyage en question) :

  • un sac de couchage grand froid T° confort -25°C. Croyez-moi, c’est un vrai petit bonheur pendant les temps de sommeil !
  • une sur-veste/doudoune grand froid. Vous la garderez pour les moments où vous êtes inactifs type pique-nique, dîner, et tour de garde pour le Spitzberg.
  • une paire de chaussures grand froid type Sorel, qui vous serviront pour la marche et sur le camp. Donc en fait vous ne les quitterez que pour dormir !

Bien que vous ayez droit jusqu’à environ 20 à 23 kg de bagage en soute, sachez que pour l’expédition il vous faudra laisser bon nombre de choses en ville. Les pulkas sont en effet limitées en poids. C’est également vous qui les tirez donc préservez-vous ! D’autre part les pulkas contiennent le matériel collectif et les sacs de nourriture.

Liste du matériel pour un voyage dans le Nord

Voici une liste du matériel personnel conseillé pour une expédition :

  • Un sac étanche de 30 litres fourni vous permettra de conserver vos affaires au sec.

Pour les pieds :

  • 2 paires de chaussettes fines ;
  • 2 paires de chaussettes épaisses.

Astuce : nous vous conseillons de mettre votre paire de chaussette fine puis un petit sac poubelle à chaque pied et la paire de chaussettes épaisses. Ainsi la paire de chaussettes épaisses devrait rester sèche.

Première couche haut et bas :

  • 2 t-shirts 200g manches longues (laine ou polaire) à col cheminée. Ce T-shirt sera à même la peau. C’est votre première couche. Il est important qu’elle soit de bonne qualité.
  • 1 caleçon long ou collant.

Seconde couche haut et bas :

  • 1 ou 2 T-shirts 400g manches longues (laine ou polaire)
  • 1 veste polaire fine
  • 1 veste polaire épaisse
  • 1 doudoune fine
  • 1 pantalon ou salopette coupe-vent (type Goretex)

Selon les températures et votre confort, vous choisirez la seconde couche que vous souhaitez mettre. Vous pourrez notamment décider de la doubler par :

  • un t-shirt manches longues + une veste polaire fine ou
  • un t-shirt manche longue + 1 veste polaire épaisse ou
  • 1 veste polaire fine + 1 doudoune fine.

Cela dépend de chacun et de sa résistance au froid.

Pour couper le vent :

  • 1 veste avec capuche type Goretex. Attention, la capuche est indispensable !

Pour les mains :

  • 1 paire de moufles (pas très pratique sur le camp mais bien réconfortant pendant les temps de pause ou en tour de garde au Spitzberg) ;
  • 1 paire de gants imperméables (très pratique aussi bien en activité que sur le camp) ;
  • 1 paire de gants épais (laine) ;
  • 1 paire de sous-gants (laine).

Inutile de multiplier les couches de gants car vos doigts seront compressés et cela ne vous apportera pas plus de chaleur. Lorsque vous gants sont humides, pensez à les faire sécher en les mettant proche de votre corps. Si il y a une doublure, enlevez la le temps qu’elle sèche.

Pour les yeux :

  • 1 masque de ski ;
  • 1 paire de lunettes de soleil.

Astuce : pour les personnes portant des lentilles de contact, il est possible de les emporter, mais attention le produit à lentille gèle ! Il faut anticiper et le garder proche de son corps pour qu’il dégèle avant de pouvoir vous en servir.

 

Hervé Bouty au baikal en Sibérie ©Hervé Bouty

Hervé Bouty, guide 66°Nord, en expédition sur le lac Baikal ©Hervé Bouty

Pour le cou et la tête :

  • 1 cagoule fine ;
  • 1 cagoule col épaisse ;
  • 1 bonnet chaud en polaire ou laine ;

Il est très important de bien se couvrir la tête. Probablement garderez-vous également votre bonnet la nuit.

Le saviez-vous ? A l’achat d’un voyage 66°Nord, bénéficiez de -20% sur tout le catalogue Mountain Hardwear disponible sur le site marchand Snowleader.

J’en viens à un autre point essentiel…

3 – Bien dormir pendant votre voyage

Pour bien dormir malgré le froid :

  • votre tente est plantée dans la neige,
  • le périmètre est aplani à l’aide d’une pelle,
  • la tente est installée dans le sens du vent,
  • le sol de votre tente est recouvert d’une couverture de survie, qui est elle-même recouverte d’un matelas épais isolant. Ce dernier est lui-même recouvert d’un matelas autogonflant, gage d’une bonne nuit !

En parlant de matelas autogonflant, il convient de penser à ouvrir la valve pour le gonfler et de finir le gonflage à la bouche.

Astuce : pour éviter au maximum le gel dans la tente il est conseillé de l’entrouvrir.

Dans votre sac de couchage vous pourrez soit garder une couche de vêtements (haut et bas) et des chaussettes ou alors décider de ne pas garder de vêtements. D’une personne à l’autre cela peut varier. Faites le test et vous verrez ce qui vous convient !

Astuce : nous vous conseillons de rentrer en intégralité dans le sac de couchage et de le fermer entièrement en gardant juste l’ouverture pour la bouche. C’est étrange au début mais vraiment idéal pour conserver la chaleur !

Le matin n’hésitez pas enlever le givre de votre sac de couchage à l’aide d’une brosse.

Tentes sur la banquise du Baikal ©Flo Le Priol

Tentes sur la banquise du Baikal ©Flo Le Priol

Et que fait-on également le matin après avoir revêtu sa tenue tant aimée ? J’en viens donc à un autre point important :

4 – Bien manger et bien boire pendant l’expédition

Je mettrai l’accent sur le petit-déjeuner qui est essentiel et qui est pris dans la tente Mess. N’hésitez pas à prendre des forces pour la journée qui s’annonce ! Vous aurez des céréales, des wasa ou pain, nutella norvégien, confiture, beurre, café/thé/tisane.

À midi nous mangeons dehors et non dans la tente mess : des soupes, soupes chinoises, chocolat. Selon les conditions il faudra aller assez vite ! Pendant ce temps de pause, pensez à enlever votre goretex et mettre votre veste grand froid.

Le soir, une fois que le camp est monté, le dîner est un vrai moment de partage et encore une fois, un temps pour se remplir le ventre. Malgré les conditions, 66°Nord met un point d’honneur à varier les repas et à intercaler des repas lyophilisés avec des dîners plus élaborés. Quelques exemples de repas :

  • en apéro, soupe de votre choix ;
  • en plat de consistance : madame purée et sa saucisse de renne, pâtes sur son lit de saumon, quinoa et éfiloché de poulet surmonté de ses épinards….

Bref, votre guide fera au mieux pour rendre vos repas des plus agréables.

Repas du soir au Svalbard ©Yannick Long

Repas du soir qui chauffe dans la tente mess, Svalbard ©Yannick Long

Il faut également bien boire même si vous savez d’avance que vous irez aux toilettes dehors à -30°C. Permettez-moi de vous dire que des toilettes avec vue dégagée sur les glaces ça devient un luxe de nos jours !

J’espère vous avoir éclairé sur quelques interrogations…

Au plaisir de vous retrouver en Arctique !

Aurélie Trincal

Voir tous nos voyages en Arctique l’hiver