Accueil  > Conseil d'expert  > Icebergs et glaciers, les dangers de la glace

Icebergs et glaciers, les dangers de la glace

La glace est magnifique. Qu’elle soit sous forme de glaciers, de banquise ou d’icebergs, il est impossible de ne pas tomber en admiration devant elle. Pourtant, derrière ses couleurs bleutées et son calme apparent, se cache une véritable puissance de la nature à ne pas sous-estimer. Pourquoi ne nous approchons-nous jamais trop près du front d’un glacier ? Pourquoi gardons-nous nos distances avec les icebergs ? Réponses.

Glacier de Svéa au Spitzberg, Svalbard

Quand les icebergs se retournent ou s’effondrent

Iceberg vient du scandinave isberg, qui signifie « montagne de glace ». Il est défini comme un bloc de glace flottant en mer. Il existe tout type d’icebergs, de couleurs, de formes ou de tailles différentes. Les plus grands ont parfois la taille d’îles, appelées “îles flottantes”. Tout aussi imposants, on trouve les tabulaires, puis les grands icebergs, les fragments d’icebergs, les bourguigons et enfin le brash, milliers de petits glaçons qui recouvrent l’eau comme de la glace pillée.

Le brash n’est pas dangereux mais peut être surprenant. Quand on navigue en kayak parmi les glaçons, on a parfois envie de pousser certains morceaux de glace de son chemin à coup de pagaie. Tentez votre chance ! Dans la plupart des cas, vous devrez les contournez. Ils ont beau flotter, il n’en sont pas moins bien lourds…

Brash et icebergs au Svalbard

Brash et icebergs au Svalbard

Concernant les icebergs, les guides vous inciteront toujours à la prudence et à garder vos distances. Quand le centre de gravité des icebergs s’inverse, il n’est pas rare de les voir soudainement basculer et se retourner entièrement. Mieux vaut ne pas être dans leur sillage à ce moment-là.

Iceberg du Groenland, dans la baie de disko

Iceberg au Groenland dans la baie de Disko

Certains icebergs forment également des arches ou des ponts, qui donnent parfois très envie de passer dessous en kayak. Malheureusement, ces arches sont imprévisibles et peuvent s’effondrer à tout moment. Que vous naviguiez en kayak parmi les gigantesques icebergs du Groenland ou les plus petits icebergs du Svalbard, la règle reste la même : ne passez pas sous les ponts de glace !

Kayak parmi les icebergs dans le fjord d'Ekman

Non, on ne passe pas sous celui-ci ! Kayak parmi les icebergs dans le fjord d’Ekman ©multizoom.com

Garder une certaine distance avec les icebergs permet ainsi une navigation sereine, sécurisée, tout en profitant de la beauté de la glace. Les photos n’en seront que plus belles !

Découvrez notre randonnée kayak au pays des glaciers bleus (Spitzberg)

Glaciers : vêlage et vague déferlante

Si vous voyagez au Svalbard et partez avec nous au camp de Svéa, les guides vous emmèneront en kayak près du glacier pour l’admirer de plus près. Pourtant, jamais vous ne naviguerez au pied du glacier, règle de sécurité. En effet, quand le fjord est peu profond et qu’un glacier vêle, ce qui est le cas du glacier de Svéa, la glace qui se détache tombe et se brise en milliers de glaçons. Éjectés à grande vitesse sur des dizaines de mètres alentours, ces derniers deviennent de véritables obus glacés. Mieux vaut ne pas se trouver sur leur sillage à ce moment-là, au risque d’être sévèrement blessé.

Kayak près du glacier de Svéa au Spitzberg, Svalbard

Kayak près du glacier de Svéa au Spitzberg, Svalbard

À l’inverse, quand le fjord est profond, la chute d’un grand iceberg entraîne derrière lui une vague déferlante recouvrant tout sur son passage sur plusieurs kilomètres. Ici aussi, mieux vaut ne pas être trop près à ce moment-là, au risque de basculer de son kayak et de se retrouver la tête dans une eau à 4°c.

Il est donc conseillé de garder ses distances d’un front actif, c’est-à-dire au moins du double de la hauteur du glacier. A cette distance on peut admirer le glacier en toute sécurité et observer ses cicatrices et couleurs bleutées.

Le glacier et ses crevasses vertigineuses

Dans plusieurs de nos circuits en Islande, au Groenland ou au Svalbard, vous aurez l’occasion de marcher sur les glaciers. Nos guides, qui ont une connaissance fine du terrain, vous emmèneront randonner sur les parties inactives et sécurisées. Vous pourrez alors admirer les petits lacs glaciaires aux couleurs bleu turquoise et vivre cette sensation magique de marcher sur la glace. Toutefois, attention aux crevasses. Règle de sécurité de base : ne jamais sauter par-dessus une crevasse, toute étroite soit-elle !

Randonnée sur le glacier de Svéa au Spitzberg, svalbard ©multizoom.com

Randonnée sur le glacier de Svéa au Spitzberg, ©multizoom.com

Si vous partez avec nous visiter les régions polaires cet été, vous naviguerez en kayak parmi les icebergs, admirerez le front des glaciers, et marcherez sur la glace, et tout cela en respectant une certaine distance et toutes les règles de sécurité. Bref, suivez nos guides et profitez de la beauté de la glace.

Découvrez toutes nos destinations rando-kayak dans les pays polaires