Accueil  > Le saviez-vous ?  > L’organisation de notre chenil à Hossa

L’organisation de notre chenil à Hossa

Un attelage de chien de traîneau c’est en moyenne 4 à 6 chiens par traîneau. Il y a ainsi facilement 30 chiens pour un groupe constitué de 1 guide et 5 participants. Pour vous faire découvrir ou redécouvrir cette activité sur notre base à Hossa en Finlande, nous avons un chenil qui accueil 160 chiens. C’est une sacrée organisation !

Comment est organisé le chenil ?

160 chiens, c’est du travail ! Pas question de laisser les choses au hasard et les mots clefs sont l’ordre et le bien-être. Le chenil est divisé en plusieurs parties : on trouve les mâles actifs séparés des femelles actives (pour contrôler les naissances), puis les chiots et enfin les plus vieux, à la retraite se situent dans deux autres zones.

Les chiens sont logés dans des enclos de 2 ou 4, et tout comme nous, ils ont leurs préférences, leurs affinités. Ainsi, les enclos sont pensés en fonction de la bonne entente des chiens entre eux.  De la vrai psychologie canine !

La logistique hivernale est complètement différente de la logistique estivale.

chenil4

Une journée de chien de traîneau à Hossa en hiver

“Le matin j’attends que l’équipe chenil se lève. En plus du nettoyage de mon enclos, j’ai droit à des câlins et j’aime les câlins au moins autant que de tirer le traîneau. Puis c’est l’arrivée des participants et là c’est l’excitation totale. J’espère de tout cœur que je serai choisi pour être attelé à un traîneau. Si ce n’est pas le cas, j’attendrais impatiemment le retour de mes camarades, car cela signifie qu’il est bientôt l’heure de manger.”

chenil3

Le repas du soir… tout une histoire !

“Je guette le mouvement de mes maîtres, le morceau de viande en main, quand il passe devant mon enclos. Si je peux l’attraper au vol, c’est encore mieux !
Après avoir mangé plus rapidement que la musique, je sens un petit coup de fatigue. Je me pose sur ma niche, tranquillement, en digérant au rythme des derniers aboiements, du nettoyage des sauts.  Il fait nuit depuis quelques heures maintenant,  et je me blottis au chaud dans ma niche.”

Puis en été

“En été, c’est différent. Tout est plus tranquille pour nous. Nous nous sommes remis de la cadence effrénée de l’hiver durant le printemps, mais la chaleur nous assomme. La sieste, reste notre activité favorite, même si nous sommes heureux de pouvoir nous dégourdir les pattes dans le parc de détente. Bon d’accord, les câlins du matin restent aussi importants pour nous. D’autant plus que nous attendons la tournée d’eau avec impatience.
Quant à l’heure du repas c’est toujours la même excitation ! Une dernière tournée d’eau et la journée s’achève et c’est parti pour un gros dodo sous le soleil de minuit. Nous attendons patiemment que la chaleur laisse place au froid, pour commencer les entraînements…au quad, dès la fin du mois de septembre !”

chenil1