Accueil  > Le saviez-vous ?  > Quiz sur les oiseaux du Svalbard

Quiz sur les oiseaux du Svalbard

Connaissez-vous bien les oiseaux du Svalbard ? Testez vos connaissances en jouant à ce quiz réalisé par Yannick Long, guide 66°Nord, spécialiste du Svalbard et naturaliste passionné.

Le Svalbard possède une des plus importante concentration d’oiseaux de l’Atlantique nord.

Si les spécialistes ont dénombré plus de 160 espèces différentes, c’est principalement une trentaine d’espèces plus abondantes qui peuplent les îles du Svalbard. Ainsi, ce n’est pas la variété des espèces qui frappe le voyageur, mais plutôt la quantité d’oiseaux de ces quelques espèces courantes.

Saurez-vous reconnaitre ces représentants de la faune aviaire du Svalbard ?

À vous de jouer ! 

1/15

Yannick Long

Le fulmar boréal suit souvent les bateaux, de vol sûr, rasant les flots, maître du vol plané et dernier en l’air lorsque souffle la tempête. Ses narines tubulaires sont caractéristiques et il possède une glande de dessalage de l’eau de mer. Il peut vivre jusqu’à 50 ans !

2/15

Yannick Long

La sterne arctique est le plus « grand » migrateur de la planète ! Entre 20 000 et 35 000 km par an et seulement 100 grammes. Une sterne peut vivre jusqu’à 35 ans, et peut donc parcourir dans sa vie l’équivalent d’un aller retour Terre / Lune ! Son agressivité légendaire la pousse à attaquer tout intrus qui s’approcherait trop des nids, qu’il s’agisse d’un renard, d’un humain, ou d’un ours.

3/15

Adege

Comme son nom l’indique, le plongeon catmarin est un excellent nageur, capable de plonger jusqu’à 10 mètres, pendant 90 secondes. Il niche presque toujours au bord d’un lac pour se poser et décoller plus facilement, ses pattes très reculées le rendent peu à l’aise sur la terre ferme. Ses cris sont caractéristiques ; un corbeau qui rigole ? Un chat qui miaule ? C’est lui !

4/15

Per Harald Olsen

Le labbe parasite est le plus répandu des labbes. Passé maître dans l’art de poursuivre, harceler et faire régurgiter aux autres oiseaux leur nourriture pour s’en saisir en vol. Il peut également chasser de petits oiseaux, ou piller les nids d’autres espèces.

5/15

Yannick Long

Bec jaune et pointe des ailes noires, on ne peut s’y tromper, il s'agit bien de la mouette tridactyle. Il s’agit d’un des oiseaux les plus courants au Svalbard, elles vivent en grandes colonies très bruyantes. Très grégaires, la recherche de nourriture se fait également en groupe.

6/15

Yannick Long

L'eider à duvet à la silhouette massive et au vol lourd a failli disparaître à cause de l’utilisation de son duvet dans la confection des édredons. Excellent plongeur, il peut aller chercher des crustacés et des coquillages jusqu’à 20m.

7/15

Florent Goumy

Ce petit alcidé noir et blanc qu'est le guillemot à miroir, niche en petites colonies discrètes dans les rochers surplombant la mer. Ses pattes et l’intérieur de sa bouche rouges vifs, permettent de l’identifier à coup sûr.

8/15

Yannick Long

Le lagopède alpin est le seul oiseau à demeurer au Svalbard tout l’année. Il se protège du froid en s’enfouissant sous la neige, et des prédateurs en changeant de plumage (il est chromatomorphe). Brun tacheté l’été, il devient blanc immaculé l’hiver.

9/15

Yannick Long

Caractéristique avec son gros bec coloré, le macareux moine est le plus connu des alcidés. On le retrouve en France, qui est sa limite sud de répartition. Il est le symbole de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseux). Il stocke le produit de sa pêche dans son bec pour aller nourrir ses oisillons.

10/15

Andreas Trepte

On rencontre le bécasseau violet fréquemment au Svalbard, se nourrissant de petits crustacés et d’insectes qu’il cherche inlassablement sur la plage entre deux marées. Lorsque l’on s’approche trop de son nid, il feint d’être blessé pour nous en éloigner.

11/15

Florent Goumy

Proche cousin du labbe parasite (en tout quatre espèces au Svalbard), le labbe à longue queue est plus petit, plus élégant et encore plus virtuose dans les airs. Il garde cependant sa technique particulière pour se nourrir ; harceler les autres oiseaux !

12/15

La mouette ivoire un oiseaux typiquement arctique et assez rare. La banquise est son domaine de prédilection, il y suit l’ours pour se nourrir des restes de ses repas. Un des oiseaux le plus septentrional existant.

13/15

Dewhurst Donna

Le bruant des neiges est le seul oiseau chanteur du Svalbard, et le passereau le plus septentrional du monde. Il affectionne particulièrement les milieux rocheux.

14/15

Sowls Art

Le guillemot de Brünnich est le cousin des pingouins et possède un des rapport poids/surface des ailes les plus médiocres parmi les oiseaux. Ces piètres performances en vol conduisent cette espèce à adopter un comportement unique: la première partie de la migration se fait à la nage pour les oisillons !

15/15

Ludovic Péron

Le plumage noir et blanc de la bernache nonnette est caractéristique de cette petite oie, qui est l’espèce d’oie migratrice la plus étudiée au monde. On remarque les vols en groupes compacts.

 

Merci d’avoir participé ! Vous en savez un peu plus maintenant sur les oiseaux du Svalbard ou vous avez pu confirmer vos fines connaissances ornithologiques des oiseaux de l’archipel. Envie de les voir ou revoir ? Jetez un coup d’oeil à nos voyages au Svalbard 😉