Accueil  > Le saviez-vous ?  > Spécialités et excentricités culinaires des pays du Nord

Spécialités et excentricités culinaires des pays du Nord

L’été approche et pour beaucoup, l’arrivée de cette saison rime avec remise en forme, sport, alimentation saine et équilibrée… Autant de bonnes résolutions qui permettent d’éviter d’être pris pour un cétacé égaré au beau milieu d’une source chaude… Et cela tombe bien puisque, cher voyageur polaire, les régions du Nord proposent ce qui se fait de mieux en matière de nutrition ! Alimentation biologique, produits locaux, véganisme… toutes les dernières tendances en vogue pour reprendre le contrôle de votre corps.

Mais sous ces ces idéaux de perfection et ces peaux revitalisées par une bonne détox se cachent d’illustres traditions culinaires bien éloignées des nôtres, faisant appel aux instincts les plus primaires… Ainsi, nous avons préparé pour vous une petite sélection des spécialités et excentricités culinaires de nos destinations à tester lors de votre voyage. De quoi vous faire plaisir et enrichir votre palet de sensations nouvelles !

Dépaysement culinaire en Islande

La cuisine islandaise est principalement composée de poisson et viande de mouton que l’on accompagne généralement de pommes de terre.

Si vous êtes plutôt poisson, vous pourrez en déguster de différentes manières. Fraîchement pêchés en mer, l’églefin (le ýsa), la morue (le þorskur) et loup de l’Atlantique (le steinbítur) sont préparés en filets roulés dans la chapelure avant d’être cuits à la poêle. D’autres comme le hareng (le síld) sont préparés en marinade. Le saumon (lax) et la truite (silungur) sont plutôt préparés en papillotes et cuits sur la braise. Il est également possible de manger du poisson sous la forme de filets séchés (harðfískur)

voyage-islande-specialites-culinaires-hardfiskur

Si c’est la viande de mouton qui vous inspire le plus, vous serez comblé par le gigot d’agneau (lambalæri) qui s’accompagne de confiture de rhubarbe (rabarbarasulta) agrémenté de petites pommes de terre caramélisées. Avec ses petits pois, pommes de terres, chou rouge et sauce béchamel, le mouton fumée au bois de bouleau (hangikjöt) est un plat élaboré à tester si vous êtes de passage en Islande lors des fêtes de fin d’année.

Pour finir le repas sur une note sucrée, laissez-vous tenter par une part de gâteau à la rhubarbe (hjónabandssæla) ou un morceau de rúsinur, du chocolat aux raisins secs. A noter aussi que les Islandais apprécient particulièrement la réglisse, à tel point qu’ils vont jusqu’à l’intégrer dans le chocolat… Un crime que l’on ne peut pardonner.

Et si tous ces mets ne vous enchante guère, vous pourrez toujours vous jeter sur le rúgbrauð, un pain noir à base de farine de seigle que l’on trouve typiquement dans les pays du Nord. Son goût légèrement sucré vous rappellera celui du pain d’épice. Sachez aussi que, traditionnellement, le pain est enterré plusieurs heures dans un récipient en bois, à proximité d’une source d’eau chaude, afin d’être cuit grâce à la vapeur qui émane du sol. De quoi inspirer nos boulangers en quête de nouvelles idées !

voyage-islande-specialites-culinaires-rugbrod

Les plats typiques en Norvège

En Norvège, 4 gibiers sont principalement chassés et consommés : l’élan, dont la viande est comparable à celle du chevreuil ; le renne, à la viande maigre et savoureuse ; le cerf, souvent proposé sous forme de steak et le tétras, un oiseau que l’on trouve dans les forêts de conifères.

L’agneau norvégien est réputé pour être l’un des meilleurs au monde et vous pourrez le déguster de différentes manières comme en pinnekjøtt (gigot) ou en fenalår (carré d’agneau).

voyage-norvege-specialites-culinaires-pinnekjott

En ce qui concerne les poissons, le saumon fumé est l’une des spécialités du pays. Le tørrfisk (poisson séché) est également très populaire. Le mølje constitue un plat surprenant mêlant cabillaud et pommes de terre, servi avec les œufs et le foie du poisson. Vous pourrez également tester la truite fermentée (rakfisk) pendant 2-3 mois avant d’être consommée crue . Dans le sud de la Norvège, vous pourrez manger de nombreux fruits de mer comme des crevettes, des crabes ou des moules.

voyage-norvege-specialites-culinaires-rakfisk

La Norvège compte également quelques fromages comme le brunost, un fromage de couleur brune fabriqué à partir d’un petit-lait caramélisé. Une expérience déroutante pour tous les amateurs de fromages français ! Il est cependant conseiller de le manger avec un aliment sucré afin de mieux l’apprécier comme par exemple une vafler (gaufre en forme de fleur, souvent nappée de confiture).

Le pays a connu de profondes mutations dans sa cuisine et aujourd’hui, la tendance est à l’agriculture biologique. Ainsi, vous verrez bien souvent le mot kortreist afin de désigner les produits à circuits-courts, fabriqués localement et qui ont parcouru peu de chemin avant de se retrouver dans l’assiette du consommateur.

La gastronomie en Finlande

Les spécialités finlandaises ne tournent pas uniquement autour du hareng ou des airelles.

La lohikeitto par exemple est une petite soupe de saumon mélangé dans un bouillon avec de la crème, des pommes de terre et une pointe d’aneth.

En été, on mange des grillimakkara, des saucisses grillées au-dessus des braises que l’on asperge de bière et de moutarde.

Un des éléments incontournables de la gastronomie finlandaise n’est autre que le poronkäristys, un ragoût de renne accompagné d’une purée de pommes de terre et d’airelles.

Pour les amateurs de petites douceurs sucrées, vous pourrez goûter à la mustikkapiirakka, une tarte aux baies que l’on peut facilement cueillir dans les régions sauvages de la Finlande.

voyage-finlande-specialites-culinaires-mustikkapiirakka

Les spécialités culinaires en Suède

Si la marque mondialement connue d’Ikea a permis de démocratiser une partie de la culture et gastronomie suédoise, celle-ci ne se limite pas qu’aux boulettes de viande (köttbullarset à la purée de pommes de terre (potatismos).

voyage-suede-specialites-culinaires-kottbullar

La cuisine suédoise gravite cependant beaucoup autour de la pomme de terre, du gibier comme le renne ou l’élan, du poisson mais aussi des céréales et du pain typique et croquant qu’est le knäckebröd.

La tradition veut qu’en Suède, la pause-café s’accompagne forcément d’une pâtisserie. On s’appelle cela un fika. C’est à cette occasion que vous pourrez goûter les délicieux kanelbullar, de petites viennoiseries à la cannelle originaire de Suède mais largement répandues dans les autres pays scandinaves sous des formes similaires.

voyage-suede-specialites-culinaires-kanelbulle

Vivre pleinement le voyage : les excentricités culinaires

Si vous êtes du genre aventurier de l’extrême, que manger des insectes façon Koh-Lanta vous semble n’être qu’un détail ou que vous souhaitez tout simplement vivre pleinement l’immersion, osez vous risquer aux excentricités culinaires des régions septentrionales.

l’Islande fait très fort en matière de plats “atypiques”… A la frontière du réel et de tout ce qui est possiblement mangeable, les Islandais font preuve d’une créativité prodigieuse. Après tout, n’avez-vous jamais regardé un mouton dans un pré en imaginant pouvoir lui manger la tête ou, mieux encore, se délecter de ces testicules ? Jamais… ? Pas de problème les Islandais y ont pensé pour vous. Le Svið consiste tout bonnement en une tête de mouton bouillie servie telle quelle. Alors, pour une présentation des plus harmonieuses, vous comprendrez que les yeux et les dents sont servies avec la bête ; le tout agrémenté d’une jolie purée de pommes de terre et de navets. Par contre, ils ont tout de même eu la bonté d’âme d’enlever la fourrure ainsi que le cerveau et on ne peut que les remercier pour cette délicate attention. A noter qu’un plat similaire est également servi dans l’ouest de la Norvège (smalahove).

voyage-islande-specialites-culinaires-svid

Si vous n’êtes pas trop branché tête mais que vous avez quand-même une folle envie de mouton, soyez rassuré ! Les súrsaðir hrútspungar sauront combler toutes vos attentes. Il s’agit de testicules de mouton cuits dans leur jus et macérés dans un petit lait à l’odeur piquante, aussi bien pour le nez que pour les yeux. Sachez aussi qu’une version en gelée est également disponible. Choc culturel garanti une fois en bouche !

Envie de goûter à d’autres espèces ? Vous aurez sans doute la possibilité de tester le hákarl, une spécialité culinaire islandaise à base de requin du Groenland. Ce requin n’urinant pas, il la transpire par la peau, imprégnant ainsi toute sa chair et la rendant toxique. Cependant, la magie de ce plat réside dans le fait qu’en faisant sécher cette viande pendant plusieurs mois, la toxicité disparaît en laissant seulement une très forte odeur d’ammoniaque – odeur qui se retrouve bien entendu dans le goût. Un réel bonheur pour les papilles. Enfin, sur les îles Vestmann et dans les restaurants de la capitale, vous aurez l’incroyable surprise de voir afficher sur votre menu du magret de macareux moine (lundi) fumé aux excréments de moutons…

voyage-islande-specialites-culinaires-hakarl

Mention spéciale pour le Groenland où l’on peut s’amuser à côtoyer la mort de très près. Le kiviak est un plat traditionnel inuit qui consiste à laisser fermenter plusieurs centaines d’oiseaux dans le corps vidé d’un phoque. Oui, vous avez bien lu. Après 7 mois de putréfaction dans un phoque mort, les oiseaux sont dégustés pendant l’hiver ou à l’occasion d’anniversaires ou de mariages. Comment cela se mange ? C’est très simple. On enlève tout d’abord la peau et les plumes. Ensuite, la décomposition des oiseaux aidant, vous pourrez habilement ôter la tête de l’oiseau afin de vous abreuver du jus contenu à l’intérieur. Le tout se mange bien évidemment cru pour plus de sensations.

Oubliez désormais la traditionnelle pièce montée lors d’un mariage mais proposez plutôt un kiviak, un moment de partage unique permettant de révéler la véritable force de vos convives.

Et pour faire couler tout ça ?

Oubliez la Skøll pour goûter à de véritables et authentiques boissons “made in contrées nordiques” !

En Islande, vous pourrez goûter aux eaux embouteillées figurant parmi les plus pures au monde comme la célèbre marque “Icelandic Glacial“. Ces eaux issus de glaciers sont naturellement filtrées par la roche volcanique. En ce qui concerne l’alcool, le Brennivín est une eau-de-vie islandaise à base de pomme de terre et parfumée au carvi (“cumin des prés”). Attention cependant puisque son goût, relativement doux, n’empêchera pas ses 37,5° de vous atteindre.

En Norvège, le soda national Solo à l’orange vous désaltérera en toutes saisons. Les norvégiens sont les deuxièmes plus grands consommateurs de café au monde mais, si vous voyagez là-bas en période hivernale, c’est sur le gløgg, un vin chaud épicé, que vous pourrez compter pour vous réchauffer. Les norvégiens sont également de grands amateurs de bières et possèdent plusieurs marques nationales.

voyage-norvege-specialites-culinaires-boisson

En Finlande, vous pourrez goûter la bière du pays, la Lapin Kulta, ou encore la Koskenkorva, une vodka distillée dans le village du même nom en Ostrobotnie du sud.

En Suède, vous pourrez boire du Trocadero, une boisson gazeuse contenant de la caféine, aux notes de pomme et d’orange. Lors des fêtes de fin d’année, vous aurez l’occasion d’essayer le julmust, une boisson suédoise pétillante. Du côté des boissons alcoolisés vous pourrez découvrir (ou redécouvrir) la très populaire vodka nationale Absolut.

Cet article ne constitue bien entendu qu’un bref aperçu des spécialités et excentricités culinaires de chacun de ces pays. La cuisine constituant un élément incontournable lors d’un voyage, bien d’autres surprises à déguster vous attendent sur place…