Accueil  > Carnet de voyage  > Une journée intense dans les îles Lofoten

Une journée intense dans les îles Lofoten

Les îles Lofoten sont connues pour leur beauté exceptionnelle et leur climat capricieux. Pourtant, durant toute la semaine, nous avons eu la chance d’évoluer sous un ciel bleu sans nuage et sous un grand soleil, sauf… une journée. Une journée qui restera dans les mémoires du groupe et qui aura marqué ce voyage en Norvège du Nord. Elle vaut donc bien que l’on s’y attarde un peu…

Sous le vent au dessus des fjords

Ce mercredi-là, tout le groupe s’est levé en découvrant les fjords plongés sous les nuages. Un paysage bien différent des deux jours précédents où l’on avait randonné en raquettes dans la neige et sous un grand soleil.

L’atmosphère nuageuse n’a pourtant pas découragé le groupe, bien au contraire ! Tout le monde était bien décidé à profiter de la Norvège dans cette ambiance vikingesque. Vêtements chauds enfilés, raquettes et bâtons à la main, on est donc parti en direction d’Innersand pour démarrer l’ascension du sommet du Ryten. La première partie de la randonnée était abritée, les nuages encore relativement hauts dans le ciel nous permettaient d’espérer un créneau favorable. Le passage à côté de la cabane de Fredvanghytta a été l’occasion d’un petit encas. Nous étions revigorés et prêts à attaquer l’ascension. L’équipe, en pleine forme !

Lofoten en hiver © Marielle Lichou

Oui mais voilà, à ces latitudes, c’est toujours la nature qui décide. L’arrivée au col s’est fait sous un véritable temps spitzbergien ! Nous sommes rentrés dans un couloir à vent, nous faisant vaciller. La neige soulevée du sol nous fouettait le visage et la visibilité était nulle. Face à la tempête, le groupe a très bien réagit. Chacun est resté calme et nous nous sommes tous regroupés “à l’abri” d’un rocher. J’ai donné la consigne de se couvrir avec la doudoune, de sortir les tours de cou et les masques de ski. Dans le blizzard, les consignes étaient à peine entendues. Dans ce genre de cas, les gestes remplacent la parole…

La décision s’est donc imposé rapidement. Nous avons abandonné l’idée du sommet et sommes partis directement pour la deuxième partie de la randonnée, à savoir la célèbre plage de la Kvalvika, “la plage de la baleine”. Nous sommes descendus dans le lit de la rivière, gelée à cette période. Le calme est revenu progressivement, et comme cela arrive très souvent sur nos séjours, tout le monde était ravi d’avoir traversé cette petite difficulté. Il faut dire que ces conditions tempétueuses permettaient de mieux prendre la mesure de la grandeur de la nature dans ces contrées polaires.

groupe de randonneurs raquette dans les îles Lofoten en Norvège, 66°Nord Tempête de bonne humeur !

Kvalvika, la plage de la baleine

Nous sommes sortis du brouillard au fur et à mesure que nous marchions vers la plage. Quel émerveillement de découvrir cette plage de sable blanc, isolée et surtout déserte à cette période ! Les conditions y sont plus rudes qu’en été, mais les contrastes offerts par ce paysage justifiaient largement les efforts fournis. Nous sommes donc descendus en admirant les falaises de granit couvertes d’une épaisse nappe de brouillard qui surplombaient le bleu profond de l’océan arctique, le tout dans un paysage enneigé bercé par le bruit régulier des vagues…

Plage de Kvalvika Plage de Kvalvika

Arrivés sur la plage, le pique-nique s’est organisé dans la cabane de surfeurs construite par auteurs du film Nordfor solaCes deux aventuriers ont hiverné dans ces lieux en 2012 et le film a contribué à la célébrité de la plage, désormais visitée par des milliers de touristes chaque année.

Après un temps libre où chacun a pu s’imprégner de l’ambiance des lieux à sa manière, nous sommes repartis en direction du village de Fredvang par le col de Skoren.

Sur la plage de Kvalvika, près de la cabane du film Nordfor Sola. Sur la plage de Kvalvika, près de la cabane du film Nordfor Sola. ©Marielle Lichou.

Poissons, sauna et gâteau d’anniversaire

À l’arrivée au port, Martin, pêcheur local, était affairé à décharger de son bateau 4 tonnes de poissons. Une sacré pêche qui représentait fidèlement le volume journalier extrait par les chalutiers en cette période. Martin est un ami, et il nous a donné un cabillaud de 7 kilos et un lieu noir de 5 kg, tout juste tirés de l’océan. Ces carnassiers, tout simplement É-NORMES, étaient largement trop gros pour notre groupe malgré l’appétit gargantuesque de chacun durant tout le séjour. Mais le gâchis est interdit ! On a donc partagé les filets avec un autre groupe, également en vacances pour visiter les îles Lofoten. Un régal !

Pour l’apéro, nous étions conviés à partager un sauna traditionnel norvégien par Hellrid, propriétaire haut en couleurs de l’endroit. Un super moment de détente après cette journée mouvementée. De retour à notre hébergement, nous avons partagé un bon dîner, clôturé par un gâteau, à l’occasion de l’anniversaire de Patricia.

poissons des iles Lofoten, cabillaud et lieu noir Miam, à table ! Merci Martin ! ©Marielle Lichou, Robin Baladi

En conclusion : belle randonnée, magnifiques paysages, plage, poissons colossaux, gentillesse des locaux, sauna revigorant, et pour finir une soirée pleine de rires et un gâteau d’anniversaire. Bref, une journée typique, comme les Lofoten nous en offrent tant.

Voir ce voyage dans les Lofoten

Ce séjour nous a offert d’autres moments forts notamment les aurores boréales qui furent au rendez-vous pour animer trois soirées !

Les îles Lofoten sont une source d’émerveillement quelle que soit la saison. Les derniers voyages “neige” se terminent et la saison été débute bientôt ! Retrouvez tous nos prochains voyages dans les îles Lofoten sur notre site internet !

 

Voir tous nos voyages en Norvège