Accueil  > Carnet de voyage  > Voyage au sommet des Lofoten

Voyage au sommet des Lofoten

En juin dernier, Aurélie, conseillère spécialiste 66°Nord, a eu la chance de parcourir les sommets des îles Lofoten en Norvège sur le circuit ENOR2. Le temps d’un article, elle nous livre son expérience et nous emmène voyager avec elle !

Une expérience complète aux Lofoten

« Nous voilà partis, après une première nuit dans le jour permanent, sur le bateau pour 3h30 de navigation jusqu’à Moskenes. La mer est calme et le bateau confortable. Le paysage laisse apparaître les montagnes qui bordent la ville de Bodø et qui, pour certaines, sont encore recouvertes de neige. Le voyage commence maintenant dans de superbes décors.

Nous découvrons en quelques jours la partie sud des Lofoten, entre montagnes, fjords, plages de sable fin et blond ainsi que de petits villages de pêcheurs.
Cette belle immersion nous conduit à randonner vers quelques sommets d’où les points de vue sont époustouflants, entre paysages de hautes montagnes et tranquillité du bord de mer. Chaque randonnée est enrichie des explications de notre guide 66°Nord Mathieu, qui nous parle de la faune, la flore et la vie des insulaires. Nous croisons lièvres, rapaces, huîtrier pies et mouettes.

© Aurélie Trincal

Nos soirées sont belles dans nos hébergements orientés vers la mer, tantôt en sjøhus (grande maison en bord de mer), tantôt en rorbu (cabane de pêcheurs sur pilotis) ou tantôt en refuge de montagne des plus charmants et pourvu de sa grande terrasse en bois. Mathieu se fait un plaisir de nous concocter chaque jour un repas succulent et pour vous donner l’eau à la bouche, voici un exemple de ce que nous avons eu le plaisir de déguster : une papillote de lieu jaune fraîchement pêché accompagnée d’une brioche à la cannelle faite maison.

Comme nous sommes dans un petit paradis de la pêche, nous nous essayons le soir dans la lumière permanente à la pêche à la ligne depuis les roches. Un régal pour nous le lendemain si elle a été fructueuse !

Allais-je oublier de parler des séchoirs à poissons, tellement emblématique des Lofoten. En cette saison il ne reste que les têtes de cabillauds pêchés pendant l’hiver. Quelle ambiance !

Quelques randonnées vers les sommets

Avant toute chose il conviendra de s’équiper pour arpenter les sentiers des Lofoten. Une bonne paire de chaussures de marche imperméables, une veste imperméable et une veste chaude (polaire, laine ou doudoune fine) sont indispensables.
Les sentiers des Lofoten ne sont que rarement balisés et sont souvent humides et accidentés avec pierriers et blocs de pierres. Il faut donc s’attendre à des randonnées très variées et plutôt sportives. Le niveau modéré de ce voyage porte là tout son sens.

© Aurélie Trincal

Notre seconde randonnée est la plus alpine ! Environ 8 heures de marche (incluant les pauses). Une belle boucle qui va nous conduire vers le sommet du Munkan (798m). Les conditions ne nous permettront pas d’atteindre le sommet mais nous le distinguerons. Notre avancée nous fera découvrir plusieurs lacs de montagne. Nous montons tranquillement pour profiter des lieux et s’accorder le temps nécessaire à quelques passages technique type dalle rocheuse. Depuis le promontoire nous avons une belle vue sur le Djupfjorden. Retour en bord de mer par les crêtes.

© Aurélie Trincal

La randonnée des 3 cols. Mon coup de cœur ! Le matin nous prenons d’abord un bateau depuis Reine pour rejoindre un hameau complètement isolé, accessible que par navigation. La navigation est belle et le temps est au rendez-vous. L’eau du fjord est d’une pureté incroyable et les montagnes tellement belles. Nous partons pour 6 heures de marche. Les points de vue panoramiques depuis chacun des cols sont à couper le souffle. Descente technique pour la dernière partie de la marche. Oui, nous sommes bien aux Lofoten.

© Aurélie Trincal

La Montagne du Ryten (543m). Cette randonnée nous emmène dans les nuages ! Depuis son sommet, le panorama est unique et dégagé sur les diverses îles de l’archipel et les fjords alentours. Notre descente est ensuite magique vers la plage de Kvalvika « plage de la baleine ». Une véritable carte postale. Les îles Lofoten, j’aime ! »