Accueil  > Carnet de voyage  > Mon bivouac sur la glace du lac Baikal

Mon bivouac sur la glace du lac Baikal

Je suis partie découvrir le lac Baïkal au printemps dernier. L’idée : partir sur un voyage mixant découverte (comme c’était ma première visite de la Russie) et traversée à pied du Baïkal avec deux nuits en bivouac sur le lac gelé. J’avais envie de m’engager dans une aventure qui rompait vraiment avec le quotidien. Je n’ai pas été déçue de ce choix !

Moi-même sur la glace du lac Bai¨kal ! ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Moi-même sur la glace du lac Bai¨kal ! ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

La glace dans tous ses états

Première surprise : la glace. Je venais bien sûr pour voir le lac Baïkal mais je ne m’attendais pas à une telle variété de glaces pendant la traversée. On voit la glace changer si souvent, c’est captivant !

L’hiver, le Baïkal se transforme en véritable œuvre d’art : les fissures créent des arabesques, des dessins délicats à travers la glace. C’est vraiment beau. La glace translucide laisse apparaître les bulles d’air qu’elle a emprisonnées, c’est poétique et ça permet aussi de deviner l’épaisseur de la glace sous nos pieds (ce qui est toujours rassurant).

Les couleurs aussi sont spectaculaires, tirant d’un turquoise éclatant à un bleu sombre, selon la luminosité du ciel.

Même la surface du lac est différente : parfois polie comme un miroir – dans ce cas les crampons sont indispensables – parfois recouverte de neige. Il faut régulièrement slalomer entre les blocs de glace et éviter les crevasses pour se frayer notre chemin.

Bref, je n’ai jamais autant regardé mes pieds (ou plutôt sous mes pieds) que pendant ce voyage !

Photo de la glace du lac Baïkal ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Photo de la glace du lac Baïkal ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Les pieds sur la glace du Baïkal ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Les pieds sur la glace du Baïkal ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Glace translucide du lac Baikal, Russie ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Glace translucide du lac Baikal, Russie ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Randonnée avec pulka sur le lac gelé du Baikal ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Randonnée avec pulka sur le lac gelé du Baikal ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Monter un bivouac sur la glace… et dormir

Camper sur la glace demande une logistique un peu particulière. Rangez votre maillet et vos sardines, seules les broches qu’on visse dans la glace permettent d’ancrer solidement la tente au sol. On pose ensuite un matelas en mousse pour faire une première isolation, un matelas gonflable par-dessus, un bon duvet (confort -30°C !), et on est fin prêt pour dormir.

Il faut le dire, la première nuit, le sommeil a été difficile à trouver. Bien emmitouflée dans mon énorme duvet, fatiguée de ma journée de marche, je pensais vite m’endormir. C’était sans compter sur les esprits du Baïkal qui commençaient leur fête sous le lac ! Eh oui, la glace vit et se transforme… et elle se fait entendre ! Les premiers craquements retentissaient, puis venaient les « boum ! », comme des coups de poing lancés sous la glace. Ambiance mystique. On se sentait tout petit dans cet univers glacé. Finalement le silence est revenu, et je me suis endormie rapidement. Notre guide nous expliquait le lendemain que ces bruits sourds sous la glace étaient des bulles d’air qui remontaient à la surface et que les variations de température entre le jour et la nuit accentaiuent les craquements de la glace. Bulles d’air ou esprits du Baïkal, c’est une expérience indescriptible !

La nuit suivante nous avons tous dormi comme des bébés. Nous savions que c’était notre deuxième et dernière nuit et regrettions tous déjà que ce soit le dernier campement. C’était décidé, en 2020, nous rallongerions l’itinérance pour faire une troisième nuit en bivouac. Quand on aime on ne compte pas.

Camping sur la glace ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Camping sur la glace ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Une immersion culturelle en Sibérie

L’itinéraire est bien équilibré entre découverte culturelle, nature grandiose et l’ambiance « expédition polaire« . Ici, en Sibérie, et plus précisément en République de Bouriatie, on est bien loin de Moscou et bien plus proche de la Mongolie. Les influences se mêlent et cohabitent : chamanisme, bouddhisme et rites orthodoxes.

Au cours de ce voyage, nous avons découvert Irkoutsk et ses magnifiques maisons en bois. Nous avons visité le plus grand centre bouddhiste de Russie, le datsan Ivolguinsk, testé les banias (sauna traditionnel russe), et nous sommes imprégnés de l’ambiance mystique de l’île d’Olkhone et de ses lieux sacrés…

Chamanisme sur les bords du lac ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Chamanisme sur les bords du lac ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Mon conseil : complétez la découverte de la Russie avec une escale à Moscou à l’aller ou au retour. Les vols pour Irkoutsk font escale à Moscou, c’est l’occasion de rester quelques jours sur place pour découvrir cette ville monumentale, sa place rouge, ses quartiers historiques… Si vous avez un ou deux jours de plus, n’hésitez pas à nous demander un devis pour une extension.

Place rouge de Moscou ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Place rouge de Moscou ©Elodie Roux, équipe 66°Nord

Découvrir nos voyages en Russie

Article rédigé par Elodie Roux, équipe 66°Nord