Accueil  > Actu polaire  > Les fêtes de fin d’année en Islande ou ma lettre au Père Noël

Les fêtes de fin d’année en Islande ou ma lettre au Père Noël

Le décompte à bel et bien commencé. A la veille des fêtes de fin d’année, il est temps de faire ses derniers achats de cadeaux et d’anticiper les repas de famille gargantuesques. Mais aussi de peaufiner la décoration de votre sapin de Noël et de faire quelques retouches sur votre tenue du 31. Et pourquoi pas, de profiter également des longues soirées d’hiver pour aller voir comment la magie de Noël opère dans les pays du grand Nord et tout particulièrement découvrir les traditions Islandaises.

Judith, chef de base et guide Islande 66°Nord, vous dévoile ces traditions Islandaises. Traditions que vous pourrez observer et partager lors d’un voyage accompagné pendant les fêtes de fin d’année !

Voyage_Islande_Reykjavik_Hiver_Ragnar_Th._Sigurdsson

Treize pères Noël islandais en valent mieux qu’un

Notre cher père Noël venu du Pôle nord a bien du travail pour livrer, seul, l’ensemble des jouets aux enfants les plus sages. En effet, il est guidé par son attelage de rennes, cependant je peux vous assurer, connaissant moi-même nos chers amis les rennes finlandais, que rien n’est gagné. Les islandais, eux, ont trouvé LA solution –le côté efficace et pragmatique des vikings – pour faciliter le travail de Monsieur Père Noel, Santa Claus , Nikaulaus, ils continuent de faire perdurer la tradition selon laquelle des lutins espiègles quittent leur montagne pour venir distribuer des cadeaux aux enfants islandais. Les Jolasveinar, de leur petit nom, ont chacun un caractère bien trempé. Commettant des larcins dans les cuisines, volant les provisions de Noël ainsi que les enfants pas sages, ils restent néanmoins parfaitement inoffensifs. Chaque soir, un jeune lutin de Noël rend visite à chaque enfant islandais, laissant dans leur chaussure un cadeau ou une pomme de terre pourrie, en fonction du comportement de l’enfant tout au long de l’année. Ainsi, 13 jours avant Noel et jusqu’à la nuit des rois, ils arrivent en ville un par un et repartent de la même manière.

noel

Qui sont ils?

A Reykjavík on peut dès lors imaginer croiser Stekkjastaur : celui qui guette les agneaux dans l’enclos, Giljagaur : celui qui se faufile par les ravins, Stúfur : petit bonhomme, Þvörusleikir : celui qui lèche les cuillers en bois, Pottasleikir : celui qui lèche les marmites, Askasleikir : celui qui lèche les bols, Faldafeikir : celui qui soulève les jupes des dames, Skyrgámur : celui qui mange le fromage blanc, Bjúgnakrækir : celui qui vole les saucisses, Gluggagægir : celui qui regarde par la fenêtre – le voyeur -, Gáttaþefur : celui qui renifle aux portes, Ketkrókur : celui qui vole la viande, Kertasníkir : celui qui quémande des bougies. L’humour islandais a même rattrapé la tradition puisqu’ un quatorzième lutin a fait son apparition, il s’agit de « Kortaklippir », celui qui coupe les cartes de crédit après Noël …Les islandais, « nature » dans l’âme, nous rappellent ici que certaines choses ne s’achètent pas…

Un nouvel an explosif

Les fêtes de fin d’années ne s’arrêtent pas à Noël, puisque s’en suit le Nouvel An. Le 31 décembre, dès 10H du matin, Reykjavík est à l’heure de la fête : pétards et fusées crépitent déjà aux quatre coins de la ville. Les islandais sont les maîtres de la soirée, usant et abusant des effets pyrotechniques. Lorsque la nuit tombe, le spectacle passe en couleur, les déflagrations colorées s’intensifient jusqu’aux 12 coups de minuit. Au début des festivités, tous les habitants de Reykajvik se réunissent dans la cathédrale Hallgrimskirkja sur les hauteurs de la ville pour assister à la messe. Après c’est l’heure du repas : tête de moutons et perdrix sont à l’honneur, avant d’allumer dans chaque quartier de la ville de gigantesques feux de joie, et ce dans le but de brûler l’année passée. A 22H, retour au bercail où tout le monde se retrouve devant sa télé pour regarder une émission intitulée: Áramótaskaupi (revue humoristique de l’année passée ).  Puis rebelote ! Tous dehors à nouveau pour admirer les feux d’artifice.

Voyage_Islande_Reykjavik_bondfire_Ragnar_Th._Sigurdsson

Attention, quatre, trois, deux, un …minuit sonne :

Le ciel s’embrase totalement, une éruption volcanique artisanale. Euphorie collective et cris de joies, les islandais fêtent la nouvelle année en famille, c’est-à-dire avec la ville entière…Et oui, ils ne sont qu’environ 120 habitants à Reykjavík, donc autant vous dire que tout le monde se connait. L’ambiance enivrante de la foule en liesse ne laisse pas de place au froid polaire. L’alcool local, le Brenivinn –alcool de pomme de terre-, est là pour réchauffer les plus frileux et faire face aux attaques du vent venu du Groenland. La fête s’achève au petit matin dans les différents bars de Laugavegur.

Vivre ce réveillon insolite en notre compagnie

Au-delà de la découverte des traditions islandaises en période de Noël et du Nouvel an, venir visiter l’Islande et Reykjavík pendant cette période permet de découvrir les islandais en partageant des moments authentiques avec ce peuple unique. En hiver l’Islande est aussi magique par la nature qu’elle dévoile : rivières fumantes dans le froid, tapis de neige recouvrant les dômes des volcans, éternels levés de soleil, lacs gelés, aurores boréales, etc. Alors, si vous voulez tenter l’aventure d’un réveillon original rejoignez-nous !
Cela tombe d’autant mieux que je serai votre guide. En ce qui me concerne, les 13 lutins de Noël et Monsieur père Noel n’auront que très peu de travail, car je dois vous confier que dans ma lettre, un seul désir : retrouver les terres islandaise. Enfin, faut-il que je sois encore certaine d’avoir été suffisamment sage pour ne pas subir les railleries des lutins? Prendrez-vous le risque de partir avec moi ? Je ne vous promets rien, si ce n’est de démarrer l’année de façon mémorable et de vivre la  féerie d’un hiver polaire.

D’ailleurs avant que l’on se retrouve, il faudra que je vous informe au sujet des traditionnelles mets islandais…Promis juré, je vous dirai tout, et surtout je n’obligerai personne à tout manger !

Et vous, vous avez demandé quoi au Père Noel ?

Judith, chef de base et guide Islande. 

Voyage_Islande_Reykjavik_aurore_soula